www.altersexualite.com
Accueil du site > Culture, divertissement & copinage… > Septième anniversaire d’altersexualite.com

835 articles déjà, et toutes ses dents !

Septième anniversaire d’altersexualite.com

1 584 000 visites au 1er avril 2014.

mardi 1er avril 2014, par Lionel Labosse

Eh ! oui, cela fait sept ans que je me suis lancé dans cette aventure de ce site sans publicité mais plein de culture et d’émotion, de coups de cœur et de coups de gueule. Une rubrique est consacrée à mes modestes « hœuvres », une autre à mes Voyages, sans oublier les Billets d’humeur. Les trois-quarts du site sont consacrés à la rubrique livres commencée jadis pour le Collectif HomoEdu (entamée en octobre 2005), travail bénévole et tant soit peu militant, auquel j’ai mis fin en cette septième saison, pour des raisons expliquées dans cet article. Un grand nombre de sites référencés et de liens, souvent réciproques, avec la « blogosphère » pour vous créer un petit cocon douillet sur la toile, où j’espère vous avez plaisir à jeter un œil de temps en temps. Avant d’entamer un petit tour d’horizon en forme de bilan annuel, rappelons les points fort de cette année 2013-2014. Il y a eu quelques suites à la parution de mon essai Le Contrat universel : au-delà du « mariage gay » en 2012, dont on trouvera le détail dans cet article. Le principal est une entrevue dans la revue écologiste S !lence. La cessation de la rubrique livres est censée me laisser le temps de me consacrer à de prochains projets d’écriture personnelle, ce qui n’est pas le cas pour l’instant, car je me consacre d’une part toujours à compléter la recension des livres qui m’avaient échappé, de façon à être exhaustif jusqu’à l’année 2013, d’autre part à la nouvelle œuvre au programme des terminales littéraires, Les Mains libres, de Paul Éluard, ce qui a déjà entraîné la publication de 4 articles, et de deux autres en préparation.

Commençons par deux appels
1. Nous sommes toujours disponible cette année pour les partenaires (librairies, bibliothèques, associations…) désireuses d’organiser une remise de diplômes Isidor et/ou une séance de dédicaces ou un débat sur le thème de la diversité sexuelle ou de la lutte contre l’homophobie dans la littérature jeunesse. Pour la journée mondiale de lutte contre l’homophobie (17 mai), ou les gay prides, ou toute autre occasion. Cela ne sera plus le cas l’an prochain, vu que notre recension s’est arrêtée aux ouvrages parus en 2013.
2. Si une bonne âme dans le genre « génie de l’informatique » pouvait me consacrer disons une demi-journée pour améliorer la présentation de ce site, elle bénéficierait de ma reconnaissance éternelle, une meilleure place au paradis des païens, 700 grammes de mes livres dédicacés, une part de tarte tatin maison, euh, ça ne vous suffit pas… un hébergement parisien si le petit génie vient de province… quoi ? repassage ? Cirage de chaussures ? Relecture et correction de manuscrit pour un auteur… Bref, au secours !

Création du site

N’ayant pas la moindre connaissance dans la gestion d’un site, j’avais choisi le même type de logiciel que celui dont j’avais déjà l’expérience, en tant que rédacteur, avec HomoEdu. SPIP est un logiciel libre et gratuit universellement utilisé par des sites prestigieux. Philippe Clauzard m’avait conseillé et aidé à charger les logiciels nécessaires sur l’espace acheté à un « fournisseur d’accès », je crois (le vocabulaire Internet me demeure confus) ; opération que je serais bien incapable de réitérer seul ! Je n’ai aucun point de comparaison, mais malgré le côté brut de décoffrage du site (non pas inhérent à SPIP mais à mon incapacité à développer ses potentialités), l’ergonomie me satisfait, avec la disposition en rubriques, la possibilité de déposer des messages [1], et surtout le moteur de recherche interne. Certains sites trop rudimentaires, ou certains blogs, n’offrent pas de possibilités de repérage, ou conservent la même adresse pour 150 articles, ou proposent des pages interminables où le repérage d’un terme demande un quart d’heure de lecture, ou exige de passer par un moteur de recherche externe. Bref, pour l’instant, ça me convient, surtout que, au bout de trois ou quatre mois, j’ai fini par comprendre comment intégrer des illustrations à l’intérieur des articles (on ne se moque pas, merci !) Je n’ai guère progressé lors des années suivantes, d’où l’appel ci-dessus. Honte à moi, je ne sais toujours pas comment intégrer une vidéo ou un fichier MP3 ! Mais j’ai mis un peu de couleurs.

Les statistiques

Pour ceux d’entre vous qui n’ont pas de blog, cela paraîtra sans doute futile, mais j’ai découvert cette addiction particulière du « webmestre » aux statistiques quotidiennes de fréquentation, qui permettent de connaître en temps réel non seulement le nombre de personnes qui cliquent sur chaque article – et vont parfois jusqu’à le lire ! – mais aussi l’origine précise de leur visite, ce qui permet de faire connaissance avec ceux qui nous font l’honneur de renvoyer à nous [2]. Voilà ce que montrent ces statistiques.
Le nombre total de visiteurs depuis très précisément le 29 mars 2007, jour de lancement, est de 85000 au 1er avril 2008 (pour arrondir), soit à peu près 230 par jour. La barre des 100000 a été franchie le 5 mai 2008 ; les 150000 au 30 septembre 2008, 200000 le 6 janvier 2009, 250000 le 3 avril 2009, pour le 2e anniversaire, 300000 le 12 juillet, 400000 le 18 décembre 2009, 500000 le 20 avril 2010, 600000 le 1er octobre 2010, 700000 le 23 janvier 2011, 800000 le 19 mai 2011, 900000 le 31 octobre 2011 ; le millionième visiteur est passé, hélas anonymement, le 13 février 2012. 1200000 le 13 novembre 2012, 1400000 le 3 juillet 2013, 1500000 le 18 décembre 2013. Ce chiffre doit correspondre au nombre cumulé de lectures de chaque article, ce qui doit faire moins de « visites », certains lecteurs ayant cliqué sur plusieurs articles à la suite (l’avis d’un spécialiste serait utile ; voir la réponse de Didier ci-dessous). Le record mensuel ne cesse d’être battu : 13475 visites en mars 2008, 19148 en mars 2009, 27370 en novembre 2009, soit une moyenne de 870 par jour, et des pointes fréquentes à plus de 1000 (la fréquentation est assez régulière, avec des pointes souvent le dimanche, des creux pendant les vacances scolaires et les jours fériés). Novembre 2010 a été le premier mois au-dessus de 30 000 visites, à 30 326 (record actuel : 32 506 en janvier 2013).
La barre des 1000 visites en un jour a été pulvérisée pour la première fois le 3 novembre 2009, avec 1072 visites. Le 9 mai 2010, un score exceptionnel de 2483 visites était atteint (dont 1570 par Google !). La raison était simple mais édifiante : veille de l’épreuve de français au BTS, et mes articles sur les thèmes au programme ont dépassé les 800 visites chacun ! Dès les tout premiers jours, l’article La Gare du Nord et la goutte d’eau avait connu un succès phénoménal – resté unique – avec des milliers de visites en quelques jours (je croyais naïvement que c’était banal !). Cela bien sûr reste fort modeste, voire insignifiant, relativement aux sites vedettes de la toile. Lors de la 4e année, les statistiques ont pour la première fois cessé d’augmenter, alors que les articles étaient plus nombreux. Il s’agit sans doute de la conjonction de plusieurs facteurs : vol commis par un grand nombre de sites commerciaux, de sorte que les gens qui cliquent dessus ne sont plus comptabilisés dans nos statistiques, et se tapent des saloperies de pubs tartinées comme des grosses merdes sur mon travail (voir ci-dessous), et déficience du système d’enregistrement des liens : j’ai pu vérifier que certains liens pointant vers le site n’étaient pas comptabilisés. La non augmentation se confirme, car malgré environ 60 articles de plus chaque année, en plus d’articles anciens complétés et mis à jour, le score stagne, ce qui signifie une baisse de la moyenne par article. Voici les scores des 5 articles les plus consultés pour la première année, sur un total de 400 articles publiés (vous lisez le numéro 400 ; c’est indiqué à la fin de l’adresse de l’article dans votre barre de navigation). Et l’évolution chaque année.

Première année :
400 articles
- La sélection livres jeunesse altersexualite.com et les « Isidor » : 7230 consultations.
- La Gare du Nord et la goutte d’eau : 5630 consultations, dont 3000 en mars 2007, en l’espace de 3 jours !
- La Nuit de Valognes, d’Éric-Emmanuel Schmitt : 4870 consultations.
- La vie à reculons, de Gudule : 2820 consultations.
- Signes diacritiques, accents et capitales dans l’écriture et la typographie du français : 2500 consultations.

Mise à jour pour la deuxième année :
482 articles
- La Nuit de Valognes, d’Éric-Emmanuel Schmitt : 18000 consultations.
- Autoportrait de Lionel Labosse : 11400 consultations (attention : pour une raison x, nombreuses visites bidons sur cet article…)
- La vie à reculons, de Gudule : 10650 consultations.
- La sélection livres jeunesse altersexualite.com et les « Isidor » : 10500 consultations.
- La Gare du Nord et la goutte d’eau : 6800 consultations.

Mise à jour pour la troisième année :
565 articles
- La Nuit de Valognes, d’Éric-Emmanuel Schmitt : 35000 consultations.
- La vie à reculons, de Gudule : 20600 consultations (attention : pour une raison x, nombreuses visites bidons sur cet article…)
- Le détour, textes et idées pour le français en BTS : 16000 consultations.
- La lettre de Manouchian à Mélinée en orthographe originale : 15100 consultations.
- Autoportrait de Lionel Labosse : 14750 consultations.

Mise à jour pour la quatrième année :
638 articles
- La Nuit de Valognes, d’Éric-Emmanuel Schmitt : 53500 consultations.
- La vie à reculons, de Gudule : 31200 consultations.
- Génération(s), textes et idées pour le français en BTS : 30700 consultations.
- Montesquieu : « De l’esclavage des nègres » (De l’esprit des lois, XV, V) : 30000 consultations.
- La vie devant soi, de Romain Gary (Émile Ajar) : 28200 consultations.

Mise à jour pour la cinquième année :
708 articles
- La Nuit de Valognes, d’Éric-Emmanuel Schmitt : 65100 consultations.
- Montesquieu : « De l’esclavage des nègres » (De l’esprit des lois, XV, V) : 49200 consultations.
- Génération(s), textes et idées pour le français en BTS : 42400 consultations.
- La vie devant soi, de Romain Gary (Émile Ajar) : 41800 consultations.
- La vie à reculons, de Gudule : 38700 consultations.

Mise à jour pour la sixième année :
770 articles
- La Nuit de Valognes, d’Éric-Emmanuel Schmitt : 70500 consultations.
- Montesquieu : « De l’esclavage des nègres » (De l’esprit des lois, XV, V) : 64100 consultations.
- La lettre de Manouchian à Mélinée en orthographe originale : 50400 consultations.
- La vie devant soi, de Romain Gary (Émile Ajar) : 48400 consultations.
- La vie à reculons, de Gudule : 45700 consultations.

Mise à jour pour la septième année :
835 articles
- La Nuit de Valognes, d’Éric-Emmanuel Schmitt : 74600 consultations.
- Montesquieu : « De l’esclavage des nègres » (De l’esprit des lois, XV, V) : 70600 consultations.
- La lettre de Manouchian à Mélinée en orthographe originale : 56900 consultations.
- La vie à reculons, de Gudule : 51500 consultations.
- La vie devant soi, de Romain Gary (Émile Ajar) : 51100 consultations.

En ce qui concerne la fréquentation des rubriques, c’est celle consacrée aux Livres pour les jeunes et les « Isidor » HomoEdu qui se réserve la part du lion, avec 76 %, dont 15 à 10 % pour les sous-rubriques Classiques (en baisse) et Documentaires, essais (adultes) (en hausse). Quant au nombre de messages publiés, cela n’a plus de sens depuis que j’ai été obligé de supprimer le forum. On est passé de 80 en 2008 à 240 messages (en comptant les non-publiés) en 2009, puis 320 en 2010, et une poignée en 2011. On remarquera avec étonnement que le livre le plus fréquenté de la littérature jeunesse sur notre site est un roman déjà vieux de Gudule qui traite du sida, comme si, encore en 2010, il fallait passer par ce biais pour oser aborder l’homosexualité ! Heureusement, c’est un roman génial, et qui évite les travers de beaucoup d’autres livres sur le thème du sida…

Je suis fier que ces résultats soient obtenus sur un site vierge de toute publicité (parce que c’est moi qui paie pour publier) [3]. En outre, contrairement aux blogs, SPIP n’offre pas de système de liens croisés qui permettent de gonfler artificiellement les statistiques de visites, de façon à augmenter le prix des insupportables publicités polluant les écrans comme les murs de nos villes. Je choisis en toute indépendance les sites vers lesquels envoyer mes lecteurs, et de votre côté, si vous gérez un site ou un blog, vous êtes libre de créer ou non un lien vers altersexualite.com.
Voici une conception de l’économie mondialisée qui me convient ! Encore un détail pour les novices : même ces statistiques (cela doit être général, je suppose) sont polluées par des liens bidon censés provenir de sites commerciaux, consacrés principalement au sexe (pilules, vidéos, rencontres…). Cela reste pour l’instant modéré (moins de 1 % des visites signalées), mais constitue un ennui, sinon une menace. Eh oui, il y a des gens assez misérables dont le métier consiste à nous pourrir la vie, avec des pourriels que l’on reçoit par charretées tous les jours, mais aussi avec ces faux liens. De même depuis février 2010, les sites « over-blog » ont commencé à voler (je dis bien « voler ») le contenu des sites indépendants comme le mien, en les reprenant avec un bandeau de pub. Mais que fait le gouvernement ?! On nous amuse avec des lois inutiles sur la burqa, et pendant ce temps-là, des escrocs s’en mettent plein les poches en pillant notre travail !
- Voir mon article consacré aux moteurs de recherche. (Il semble que cette pratique ait cessé depuis, peut-être y a-t-il eu une décision de justice ?)

Les messages : blog ou site ?

J’ai eu, ces six années durant, une certaine coquetterie à tenir mordicus à ce que « altersexualite.com » ne soit pas nommé « blog » mais « site ». Selon moi, la différence est que les « blogs » sont des « journaux » à classement chronologique, alors que les « sites » ont un classement thématique – cela dit, la différence est ténue, et le mot choisi dépend surtout de la préférence de chaque webmestre. Raison pour laquelle je n’ai pas publié un certain nombre de messages personnels (auxquels je réponds en privé), les blogs étant censés de mon point de vue susciter les commentaires de leurs lecteurs assidus. Résultat : il y a désormais fort peu de messages publiés. C’est dommage. Ce que je souhaitais, c’est que les critiques de livres soient suivies d’avis complémentaires et divergents, et surtout de témoignages d’utilisation en classe. En guise d’avis différents, j’ai eu parfois des messages d’insultes de gens qui ne supportent pas – dans le pays de Beaumarchais et de Voltaire – que l’on puisse parler d’une façon autre que dithyrambique, d’un ouvrage dont l’auteur figure parmi leurs amis ou qui leur a plu à eux ou à leur chère tante Ursule. Sur ce sujet, voir ma Déontologie critique. Il est bien évident que ce type de messages n’est pas publié ; j’en ai par contre publié plusieurs qui critiquent mes critiques, mais de façon courtoise et constructive !
Les messages d’auteurs sont fréquents, et me touchent beaucoup (y compris lorsqu’ils réagissent à une remarque qui les a vexés). J’ai eu aussi des messages privés d’auteurs. Par exemple un célèbre auteur de BD m’a écrit « Je suis très heureux que vous ayez parfaitement compris mon propos (ce qui est fort rarement le cas dans la majorité des autres critiques) » ; malheureusement, cet auteur a pour principe de ne jamais commenter publiquement les articles sur ses livres, et son message restera privé ! Du côté des éditeurs, si certains persistent à me snober à cause de l’incompétence de leurs attachés de presse (« L’école des Loisirs » étant le cas le plus énorme, car il fut longtemps le premier « fournisseur » de notre rubrique), d’autres apprécient mon travail. J’ai reçu un jour d’un attaché de presse de Gallimard jeunesse, en réponse à un message l’avertissant que je ne publierais pas de critique d’un livre qu’il m’avait envoyé et que j’avais lu sans lui trouver d’intérêt « altersexuel » : « Qu’il est agréable de sentir que nos livres sont lus avec attention, même si ceux-ci ne correspondent pas à la ligne éditoriale d’un support ! Merci pour votre franchise et votre fine analyse ». Cela confirme mon impression que les critiques professionnels lisent rarement les romans qu’on leur envoie (je ne les accuse pas, bien sûr, car ils n’ont pas le temps ; c’est le système qui est défaillant). Pour en revenir à nos moutons, cela me ferait plaisir, pour une fois, que cet article-là soit suivi de messages de « joyeux anniversaire », pour contenter mon narcissisme ! (Cliquez sur mon nom qui apparaît en sous-titre de cet article ci-dessus, et une fenêtre de message s’ouvrira. N’oubliez pas de préciser votre nom et un éventuel site).

Quelques bons moments

Revenons sur quelques bons moments de cette première année. Il y a bien sûr les liens étroits noués avec Jean-Yves Culture & débats, qui nous permettent, à deux, d’être les plus réactifs et exhaustifs sur ce secteur fort pointu de la « littérature jeunesse altersexuelle » (dont je lui laisse l’exclusivité entière à partir de 2014). Nous considérons nos différences d’appréciation comme une richesse, et signalons systématiquement nos articles sur les mêmes livres pour compléter votre information. Nous avons aussi eu, au cours de ces années, certains « concurrents », qui n’ont pas pu ne pas se servir de nos trouvailles, et qui n’estiment pas nécessaire de nous citer, de faire des liens vers nos sites, etc. Il y a même eu un type qui se répandait régulièrement en insultes courageusement anonymes dès qu’il en avait l’occasion, tout en pillant mon travail… La bave du corbeau… Il semble qu’il ait cessé de chercher systématiquement à me nuire…
Dans les bons moments, figurent aussi les critiques de mon livre Karim & Julien ; suite à l’une d’entre elles, une relation constructive avec le Blog de Psykokwak d’Olivier, qui a consacré une amicale et chronophage énergie à relire avec son œil de lynx tout mon Journal de bord (site bloqué depuis 2011).
Dans la deuxième année, quelques moments forts avec des articles auxquels je tiens beaucoup, qui m’ont demandé un travail fou, comme la série sur l’Iran. Mais aussi cette superbe surprise de Gudule, qui m’a dédié son dernier livre, après qu’elle eut choisi comme titre du 2e tome de son anthologie de thrillers, le surtitre que j’avais donné à ma critique du 1er tome : Les Filles mortes se ramassent au scalpel  ! C’est cher payé le calembour !
Et puis, même si cela se fait fort lentement, le mot « altersexualité » se répand. Il a fait une apparition fort modeste dans Libé, dans Il manifesto, dans Marianne ; un article lui est consacré sur le Wiktionnaire. Voici le nombre de mentions de ces mots au 1er avril 2008 sur Google : altersexualité : 2700 ; altersexuel : 854 ; orthosexuel : 45… Au 1er avril 2009 : altersexualité : 4940 ; altersexuel : 2230 ; orthosexuel : 404… Au 1er avril 2010 : altersexualité : 7790 ; altersexuel : 3010 ; orthosexuel : 239 (en baisse !)… Au 1er avril 2011 : altersexualité : 8280 ; altersexuel : 4250 ; orthosexuel : 1560 … Au 1er avril 2012 : altersexualité : 22300 (avec une énorme différence si on met ou non un accent sur le e final : de 13300 sans accent à 22300 avec) ; altersexuel : 5470 ; orthosexuel : 1390… (en tapant les mots avec des guillemets). Au 1er avril 2013 : altersexualité : 7040 (avec une énorme différence si on met ou non un accent sur le e final : de 7040 sans accent à 3430 avec) ; altersexuel : 6800 ; orthosexuel : 693… (en tapant les mots avec des guillemets ; il y a d’ailleurs des différences importantes et incohérentes selon qu’on met ou pas de guillemets, par exemple "altersexualite" fait 10 500 occurrences sans guillemets…). Cette baisse globale doit correspondre à un affinement du moteur de recherche, qui élimine peut-être une partie des fausses références, les sites qui copient des milliers de mots uniquement pour tromper les moteurs de recherche. Au 1er avril 2014 : altersexualité : 24 200 références sans guillemets, et 5760 avec guillemets (avec une différence si on met ou non un accent sur le e final : de 4110 avec accent à 5760 sans) ; altersexuel : 5260 (avec guillemets) ; orthosexuel : 882 (avec guillemets)…

Perspectives

Pour le premier anniversaire, il m’est venu l’idée de lancer un nouveau néologisme. Le mot « altertextualité » n’avait encore aucune occurrence sur Google (c’est une jouissance moderne de créer des mots qui n’ont qu’une seule occurrence, pendant quelques jours, jusqu’à ce qu’un lecteur les réutilise…) Il m’est parfois arrivé, en classe, de faire un lapsus, alors que je voulais parler d’intertextualité (le fait que des textes d’auteurs font référence l’un à l’autre). À la réflexion, ne trouvez-vous pas que notre travail de recensement exhaustif de ces textes donnant une place, pour les jeunes et les enfants, à ce qui était encore tabou dans les livres pour la jeunesse il y a une quinzaine d’années, de recensement également de passages oubliés de certains classiques que peu de profs osaient étudier en classe ; notre obstination – à l’encontre de l’esprit aristocratique de la plupart de nos collègues enseignant en lycée – à ne pas mépriser la littérature jeunesse ou la bande dessinée voire les mangas, et à croire qu’elle peut concourir à l’éducation de nos élèves au sens le plus noble du terme ; notre conviction que même un livre publié chez un grand éditeur peut être un mauvais texte, et vice-versa ; que même un texte publié de façon sauvage sur un site peut être un « altertexte » d’« alterlittérature » ; tout cela ne constitue-t-il pas ce que, dans la perspective de l’altermondialisme, on pourrait appeler « altertextualité » ? Vous savez ce qu’il vous reste à faire !
Chic ! le 1er avril 2009, je constate que le mot « altertextualité » n’a toujours qu’une seule occurrence ! En avril 2010, aucune occurrence n’est signalée (pas même celle-ci !) Vous êtes donc en présence d’un « Googlewhack », c’est-à-dire un hapax sur Google (une seule page contenant ce mot, celle-ci !) Et même, un « Googlewhack » fantôme ! En 2012, puis en 2013, on retrouve cette unique occurrence ! En 2014, cette occurrence est complétée par deux occurrences du mot « altertextuel » (en plus de celles figurant sur notre site).
Le 2 avril 2010 restera une grande date dans l’histoire de l’humanité : premier tableau introduit dans un article d’altersexualite.com ! Respect !
En mai 2010, création des éditions À poil. Le deuxième livre paraissait le 1er avril 2012 ! Il n’est toujours pas trop tard pour l’acheter…
Deux ans après la parution de ce livre, et malgré la chance exceptionnelle d’un article dans Le Monde, pas une seule invitation à la télévision, et une seule à la radio. Têtu et le monde gay ont boycotté ce livre. Bonne nouvelle : ça va mal pour ce magazine, son propriétaire l’a refilé après s’en être torché. Espérons qu’il disparaîtra complètement, pour laisser la place à une publication altersexuelle digne de ce nom, et respectueuse de la diversité des opinions altersexuelles.

Voilà, en espérant que vos visites sur « altersexualite.com » vous auront apporté quelque chose, et à l’année prochaine peut-être, pour un nouveau bilan…

Lionel Labosse

P.-S.

© altersexualite.com, 2007-2014.
Pour la vignette d’illustration de cet article, je me suis permis d’emprunter une image d’un tableau intitulé « Cannelle et Chantilly » à Fleur Claireux, peintre-illustratrice découverte sur son blog. Merci !

Notes

[1] Depuis la seconde année, le site a subi quelques attaques de dépôts de faux messages, notamment en chinois et en arabe, qui m’ont conduit à supprimer cette possibilité. Pour laisser un message, cela reste possible de façon manuelle, en cliquant sur mon nom qui figure en sous-titre de chaque article.

[2] Pour ceux qui nous pillent sans le signaler, voir l’article Du bon usage d’Internet.

[3] Voir l’article de Jean-Louis Sagot-Duvauroux pour Le Monde diplomatique : Vive la gratuité !.

6 Messages de forum

  • Premier anniversaire d’altersexualite.com 31 mars 2008 18:24, par Jean-Yves Alt

    Bon anniversaire au site « altersexualite.com » dont la teneur m’impressionne à chacun de mes passages.
    Je souhaite longue vie à ce site de référence qui fait œuvre éminemment utile.

    PS : Lionel, je t’envoie « Le bagarreur » de Diana Wieler. Je l’ai lu mais ma chronique reste à écrire...

  • Premier anniversaire d’altersexualite.com 1er avril 2008 10:57, par charles

    Joyeux anniversaire Lionel et surtout bon courage pour la suite, car le plus dur reste à venir.
    Bien à toi
    Charles G

  • Premier anniversaire d’altersexualite.com 2 avril 2008 04:17, par didier

    Bonjour Lionel,

    Bon anniversaire.

    J’ai lu avec plaisir que vous avez parfaitement intégré toutes les notions nécessaires et suffisantes pour que le succès soit au rendez-vous pour ce site.

    Concernant les statistiques et leur côté addictif, je suis entièrement d’accord, c’est devenu un tic matinal que de me connecter et consulter celles du blog que j’administre. Pour les visites/visiteurs/pages, une petite précision.
    Un visiteur ou visite est une adresse IP (vilain mot) qui se sera connectée sur votre site une ou plusieurs fois dans la journée (session), et sera identifiée comme visiteur supplémentaire, au delà d’un délai conventionnel de 30 minutes.
    Exemple :
    Je me connecte sur altersexualité à 10h00, je reviens à à 10h20, je compte pour un visiteur.
    Je me connecte au site à 10h00, je reviens à 10h31, je compte pour 2 visiteurs.
    Un visiteur unique est une adresse IP qui se sera connectée sur le site sur une période donnée (24 heures en général).
    Il faut ajouter à cela que les calculs diffèrent selon qu’ils se basent sur un cookie, une session, et tout autre barbarisme technique pas vraiment méchant et qui n’est pas totalement fiable au final (comment sont comptées dans certains cas deux ordinateurs dans une même maison qui se connecteraient en même temps sur le même site ? une visite, deux ?)
    Quant aux pages vues, ils s’agit du nombre de page (si, si) vues sur une journée, indépendamment du visiteur, unique ou pas.
    Je n’ai pas trouvé de trace d’un quelconque outil de stats sur cet article, mais pour obtenir des analyses très fiables, google analytics (que je n’utilise pas) mais surtout xiti en version gratuite sont des outils très pratiques pour avoir un suivi quotidien et réaliste de la fréquentation d’un site ou d’un blog.

    En espérant avoir un peu éclairci les choses,

    Bien amicalement
    Didier

    • Premier anniversaire d’altersexualite.com 2 avril 2008 18:00, par Lionel Labosse

      Merci Didier,
      J’avoue être un peu perdu parmi ces notions et autres barbarismes. J’en profite pour signaler que ma critique de votre livre m’a valu un des messages (privés) d’auteurs les plus émouvants. Il y a des livres qui touchent toutes nos cordes, et ceux qu’on "rate", indépendamment d’ailleurs de leurs qualités littéraires. La critique objective est une plaisanterie, tout au plus une pendule à garder présente sur sa cheminée !

  • Premier anniversaire d’altersexualite.com 2 avril 2008 23:19, par olivier

    Bon anniversaire et vivement les suivants.

    Voir en ligne : http://psykokwak.livejournal.com

  • Deuxième anniversaire d’altersexualite.com 3 avril 2009 12:59, par Olivier

    C’est vraiment un plaisir de voir grandir un si bel enfant... et qui réclame un cousin altertextuel .

    Voir en ligne : http://psykokwak.livejournal.com

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0