www.altersexualite.com

Bienvenue sur le site de Lionel Labosse

Accueil > Livres pour les jeunes et les « Isidor » HomoEdu > Fictions niveau 3e > Havre de Paix, de Fujino Chiya

Tranches de vie nippone, pour les 3e

Havre de Paix, de Fujino Chiya

Thierry Magnier, 1998, 223 p., 10 €.

vendredi 6 avril 2007, par Lionel Labosse

Quatre nouvelles énigmatiques, quatre tranches de vies de jeunes adultes du Japon contemporain, pour découvrir une autre culture, une autre morale sexuelle, une autre littérature. L’auteure est présentée comme transsexuelle, fait assez rare pour être signalé. Des nouvelles réservées à de bons lecteurs amateurs d’une littérature sans tape-à-l’œil.

Résumé

Quatre nouvelles composent ce recueil. Dans L’étrange histoire d’un bavard, un jeune homme prend en otage des jeunes filles, les oblige à jouer au mah-jong, après avoir blessé le patron du bar, que « la plupart des clients prennent pour un homosexuel » (p. 11). On ne comprend pas vraiment les motivations du personnage, sauf que la frustration sexuelle est en cause. L’amie de la collégienne raconte les premiers émois d’une jeune fille de 15 ans, hypocondriaque et obnubilée par son « père d’autrefois ». Elle courtise un jeune homme, et, déçue de ne pas lui plaire, elle découvre sous son lit des magazines avec des « photos de petites filles nues » (p. 84). Elle n’est donc pas trop jeune, mais trop vieille pour lui ! B J raconte la vie quotidienne d’un jeune couple dont la femme est persuadée que des présences surnaturelles gravitent autour d’elle. Enfin, Lovely Planet est l’histoire d’une jeune fille, Kiriko, dont le frère, après avoir disparu quelques années, est devenu sa sœur, une sœur qui travaille dans un bar interlope. Kiriko vit avec un étudiant, Horii, qui, bien que tolérant vis-à-vis de cette sœur, supporte mal le caractère « tordu » de Kiriko, qui consiste pourtant en bien peu de chose. Tandis que Kiriko se rapproche de sa sœur, le lien avec Horii se distend. La question est posée de savoir si cette sœur spéciale pourrait être un frein à sa carrière, c’est-à-dire que sa situation familiale pourrait être évoquée lors d’un entretien d’embauche. En parallèle, on suit l’évolution de l’état de santé d’un poisson rouge qui développe des taches blanches, et que Kiriko soigne.

Mon avis

Havre de Paix est l’œuvre d’un écrivain présenté par l’éditeur comme ayant fait le « choix de vivre une vie de femme, bien que née garçon ». L’œuvre, parue en 1998, a été traduite par Dominique Palmé et Kyoko Sato, et publiée seulement en 2006. Ce long délai est-il dû au thème de la transsexualité ? Un autre ouvrage du même auteur a été publié par le même éditeur en 2003. La traduction présente de nombreux jeux de mots et de sonorités qui ont dû épuiser les traducteurs ! À première vue on se demande pourquoi ces nouvelles sont publiées en collection jeunesse, car tous les personnages sont de jeunes adultes. Les nouvelles semblent ne pas avoir de fin. Les faits se déroulent, dans un univers fait d’absurde et de menus faits quotidiens. L’intérêt pour des adolescents est la découverte d’une culture résolument différente, d’un rapport à la sexualité dépourvu des réticences judéo-islamo-chrétiennes (p. 157, 158), et surtout le témoignage sur un changement de sexe, thème encore rare en littérature jeunesse. Le conformisme social des personnages coexiste avec une sexualité relativement libre. Par exemple dans la première nouvelle, la jeune lycéenne pose sans problème pour des photos de charme, mais elle est terrorisée à l’idée que cela se sache. À réserver aux bons lecteurs, curieux de cultures différentes, préférant la réflexion à l’action et au suspense.

- Cet ouvrage bénéficie du label « Isidor ».
Label Isidor HomoEdu

- Pour en savoir plus sur les transgenre.

Lionel Labosse


© altersexualite.com 2007
Réagissez, complétez cette critique, en précisant si vous êtes auteur, enseignant, élève… Retrouvez l’ensemble des critiques littéraires d’altersexualite.com. Voir aussi Déontologie critique.