www.altersexualite.com

Bienvenue sur le site de Lionel Labosse

Accueil > Livres pour les jeunes et les « Isidor » HomoEdu > Bandes dessinées > Cœurs de sable, de Jacques de Loustal & Philippe Paringaux

Belle époque et belles pépées, à partir de la 3e

Cœurs de sable, de Jacques de Loustal & Philippe Paringaux

Casterman, coll. À suivre, 1985, 72 p., 15 €

samedi 5 octobre 2013, par Lionel Labosse

Cette BD dont je découvre tardivement l’existence est une des toutes premières, en France, à aborder l’homosexualité. Dans les années folles, une célèbre tenniswoman Américaine, Baby, chaperonnée par son amie allemande fort jalouse, se rend en Afrique du nord, pour disputer un tournoi de tennis contre Divine, la meilleure mondiale. Elle est courtisée par le capitaine Robert. Mais cela ne va pas être facile, car Robert est victime d’un maître chanteur qui le fait passer pour pédéraste. Et surtout, Baby plaît à toutes et tous, et cela n’est pas forcément pour lui déplaire. Un polar en BD, qui donne une large place à l’érotisme et au lesbianisme.

Résumé

Il s’agit en fait d’un roman graphique sans phylactère, juste un récit en marge des vignettes. Baby et Eva traversent la Méditerranée sur un bateau. Baby se fait draguer par le capitaine Robert, ce qui provoque la jalousie d’Eva. Des vignettes les montrent « blotties l’une contre l’autre », mais pas faisant l’amour. Un autre homme observe Baby, un prince arabe, que Robert provoque de façon inexpliquée. Ils se battent à l’épée au premier sang. L’Arabe se laisse blesser à la joue. À l’arrivée en Afrique du nord (enfin, on s’en doute, mais le lieu n’est pas précisé), Robert se fait droguer pendant qu’il fait l’amour avec Nadjma, une prostituée dont il est un habitué. Un photographe amateur de garçons et de fillettes prend sous la menace une photo compromettante de Robert avec un adolescent, qui est distribuée à tout le cercle fréquenté par l’officier. Baby est enlevée. Robert est tenté par le suicide, puis décide d’enquêter. Il retrouve et sauve Eva, qui avait commencé à enquêter de son côté avec un privé, mais cela tournait fort mal. Le lecteur sait de son côté que Baby a été enlevée par Moulay, le prince du bateau. Elle ne semble pas complètement insensible à son charme oriental… L’enquête de Robert et Eva se poursuit, mais Eva en veut à Robert de l’avoir laissée se faire violer par deux hommes avant d’intervenir en les tuant. Ils sont hébergés par un mystérieux baron handicapé qui fait faire l’amour à sa femme devant lui (et devant Robert) par un colosse noir. Ils retrouvent Eva, qui a déjà tué son prince, lequel a défendu à ses sbires de le venger avant d’expirer auprès de sa belle captive. Robert doit abandonner la partie devant ces « deux femmes chargées d’assez d’amour pour traverser n’importe quel désert ».
Cœurs de sable, de Jacques de Loustal & Philippe Paringaux

Mon avis

Cet album assez unique en son genre et très novateur en 1985 (car la BD ne proposait à, l’époque quasiment aucun album (sauf porno) évoquant le lesbianisme), a beaucoup de charme. L’atmosphère belle époque, les couleurs chaudes, les superbes scènes érotiques, hétérosexuelles pour la plupart, les scènes lesbiennes étant beaucoup plus retenues, ont de quoi séduire. On est dans un Orient de carte postale, avec prostituées, almées, cocaïne, opium, cercles de jeux, cafés coloniaux, beaux militaires et beaux indigènes musculeux. La relation entre Eva et Baby est ambiguë à souhait, même s’il est clair que Baby est bi alors qu’Eva est purement lesbienne, et d’une jalousie maladive. Pour Robert c’est moins clair : il est fou de femmes, que ce soit Baby ou diverses putains, mais y aurait-il anguille sous roche quand Moulay monte cette affaire de pédérastie ? Après cette scène gratuite de voyeurisme où il voit la femme du baron se faire baiser par le grand noir, il y a un dialogue ambigu entre Eva et Robert : « Vous auriez sans doute préféré qu’elle ait trente ans de moins et qu’elle soit un garçon ? » […] « Ma chère Eva, si vous aviez vu ce nègre tout nu vous sauriez aujourd’hui que les hommes ont certains, hum, avantages ». Aucun autre indice ne va dans ce sens.

- Cet ouvrage bénéficie du label « Isidor ».
Label Isidor HomoEdu

Lionel Labosse


Voir en ligne : Le site de Loustal


© altersexualite.com 2013
Réagissez, complétez cette critique, en précisant si vous êtes auteur, enseignant, élève… Retrouvez l’ensemble des critiques littéraires d’altersexualite.com. Voir aussi Déontologie critique.