Accueil > Covidisme > Questions à Maître Eolas sur l’affaire Francis Lalanne / France-Soir

Questions à Maître Eolas sur l’affaire Francis Lalanne / France-Soir

lundi 1er février 2021

Quelques questions à Maître Eolas pour rebondir sur son tweet au sujet de Francis Lalanne & de France-Soir.

Un grand nombre de sites de seconde zone (sauf la presse d’État, car les commissaires politiques qui y font office de journalistes ont dû considérer que c’était trop dangereux de montrer au peuple qu’il était possible de se révolter contre la tyrannie) ont rendu compte de la tribune de Francis Lalanne « J’Appelle ! » appelant à la destitution de Macron publiée sur France-Soir le 22 janvier 2021. Au lieu de pratiquer l’information sur le contenu de la tribune & sur les motivations de l’auteur & du directeur de publication, l’unique préoccupation de la quasi-totalité de ces organes de délation et non plus d’information, était la peine qu’encouraient l’auteur & le directeur. Plusieurs d’entre eux ont d’ailleurs titré en faisant référence à un tweet de Maître Eolas, pseudonyme d’un avocat actif sur un site ouvert en 2004 (et inactif depuis le 26 mars 2020). Contenu du tweet : « Tiens, Francis Lalanne et le directeur de la publication du site complotiste utilisant la marque « France Soir » vont découvrir l’article 413-3 du code pénal (5 ans de prison, 75 000 euros d’amende, 375 000 euros d’amende pour SHOPPER UNION FRANCE, la société éditrice). »
Il semble que ce courageux délateur anonyme (enfin plus tellement) n’ait même pas été sollicité par la presse pour laisser tomber son tweet en maître corbeau qui ne peut se retenir d’ouvrir son large bec, appelant à la punition et à l’emprisonnement de dissidents politiques. Tiens, nous constatons à quel point la démocratie progresse : bienvenue chez Mc Ronniestan ! Le Français moyen modèle breveté Covid ne dénonce plus son voisin qui cache un juif, mais son voisin qui se réfugie en zone libre en plein confinement, qui réveillonne à plus de six, porte son masque de travers ou ose embrasser sa mère nonagénaire, le criminel ! On notera cependant que depuis la parution de ce billet vengeur, aucune poursuite n’a été engagée contre Lalanne ou France-Soir, et Maître Eolas a sans doute omis de songer que peut-être ces citoyens qu’il désignait à la vindicte publique n’étaient pas si bêtes qu’ils n’aient pris soin de consulter un avocat avant de publier leur diatribe. Me Albert-Salmeron répliquait donc le 29 janvier sur France-Soir.
Bon, le débat & les appels à la délation semblent clos sur cet aspect (à moins que le parquet ne se réveille), et le fait que le site Profession gendarme, très lu par les militaires & policiers, ait pris fait et cause pour Lalanne & France-Soir alors que celui-là fait carrément appel à l’armée (en des termes suffisamment choisis pour qu’ils ne tombent pas sous le coup de la loi), semble remettre les pendules à l’heure : non, Maître Eolas, cette tribune respecte la loi et la constitution, alors que Macron, Véran & Castex, eux, ne respectent ni l’une, ni l’autre, en foulant aux pieds le droit à la santé, au travail et aux loisirs garanti par notre bloc constitutionnel.

Il ne faut pas confondre « pâle capitaine » et « peine capitale »
André Franquin, Idées noires.
© Fluide glacial

Cela étant dit, comme j’ai été lecteur du blog de Maître Eolas par le passé, dont j’ai apprécié les éclaircissements au sujet du droit fort complexe de la « pédophilie » ou lors de l’affaire Garfieldd (proviseur démis pour avoir publié une photo de lui nu), j’ai eu l’idée de le contacter pour voir s’il accepterait de donner son avis sur d’autres délits susceptibles d’être jugés dans le cadre de la crise du Covidisme. Après tout, laissons-lui le bénéfice du doute : quand il a lâché son tweet, il ne s’attendait peut-être pas à ce que ses propos (à l’instar de ceux de Lalanne) soient repris et déformés par la presse de délation. C’est un peu l’arroseur arrosé, ou le bourreau exécuté… Je m’adresse donc à Maître Eolas pour répondre aux questions suivantes :

Quelles sont (le cas échéant) la peine de prison et l’amende encourues pour les faits suivants :

 Pour Maître Eolas & de nombreux médias, le fait de qualifier France-Soir de « site complotiste utilisant la marque « France Soir » » ?

 Pour un médecin, le fait d’avoir administré à un patient âgé un essai thérapeutique sans recueillir son consentement éclairé dûment signé, si ce patient venait à décéder à cause de cette injection ?
<https://www.youtube.com/watch?v=Vza...>

 Pour les médecins responsables de la mort du comédien Étienne Draber selon le témoignage de Stéphanie Bataille : « Mon père est mort de tristesse ! », pour avoir assassiné un vieillard sous prétexte de Covid, pour l’avoir torturé, attaché au lit parce qu’il ôtait son masque, empêché de se lever pour pisser, etc. S’agit-il d’actes de barbarie ayant entraîné la mort ?

 Pour Jérôme Salomon, pour faux témoignage sous serment sur la question des masques devant une commission d’enquête parlementaire, assortie d’une tentative de dissimulation de preuves ?

 Pour Martin Hirsch, le fait d’avoir calomnié le Pr Didier Raoult en l’accusant d’avoir commis un faux témoignage devant une commission d’enquête parlementaire ?

 Pour Olivier Véran, le fait d’avoir interdit aux médecins de prescrire & encouragé le syndrome de glissement en acculant nos aînés à une détresse inédite pendant l’épidémie de mars-avril 2020, en leur interdisant de recevoir la visite de leurs proches ? Pour avoir pratiqué le charlatanisme en prescrivant paracétamol & Rivotril aux personnes âgées, alors même qu’il avait proclamé qu’il n’y avait pas de traitement pour cette maladie et qu’il avait de fait empêché les médecins de soigner nos aînés ? Pour s’être précipité à faire interdire le protocole du Pr Raoult, sur la foi d’une étude véreuse du Lancet qu’aucun de ses nombreux conseillers n’a été capable de déceler alors que justement le site France-Soir avait très rapidement dénoncé cette fraude scientifique potentiellement criminelle ?

 Pour Yazdan Yazdanpanah, qui tutoyait le PDG de Gilead devant le Pr Raoult & le président de la République et dont les conflits d’intérêts avec les laboratoires pharmaceutiques sont publiés sur le site Transparence santé, le fait d’avoir en tant que président du conseil scientifique, disqualifié le traitement proposé par le Pr Raoult au profit du Remdesivir produit par Gilead, dont l’OMS a depuis conclu qu’il était non seulement inutile, mais néfaste, cela sans compter la facture qui s’élève à deux millions d’euros pour le contribuable ?

 Pour Karine Lacombe, qui sans faire partie du Conseil scientifique, conseille le gouvernement malgré ses conflits d’intérêts, le fait d’avoir pratiqué le dénigrement de confrère envers le Pr Raoult et comme le précédent, malgré ses conflits d’intérêt, d’avoir usé de son influence pour disqualifier le protocole Raoult au profit du Remdesivir.

 Pour l’ANSM, Dominique Martin & sa successeure, pour avoir accordé une ATU au Remdésivir et refusé une RTU au protocole Raoult ou à l’Ivermectine, et persisté à le faire alors que d’innombrables études ou articles scientifiques prouvent ou attestent leur intérêt.

 Pour l’ensemble du conseil scientifique, le fait d’avoir persisté à ne rien faire pour permettre les différents traitements précoces proposés par plusieurs associations regroupant 30 000 médecins dans le Collectif Coordination Santé Liberté, ainsi que pour avoir persisté à conseiller des mesures de couvre-feu et de confinement dont à la fois le simple bon sens mais aussi une étude scientifique publiée par des auteurs de renom sous la houlette de John Ioannidis dès le 5 janvier (sans compter les études précédentes) démontrait qu’elles étaient non seulement inutiles mais contre-productives ?

 Pour Emmanuel Macron, – président comploteur utilisant la marque « France » – le fait d’avoir sciemment nommé un conseil scientifique de personnes percluses de conflits d’intérêt, pour ne les avoir pas démises après le scandale du Lancet, et pour avoir pris des décisions disproportionnées qui vont obérer les finances publiques de la France pour au moins dix ans, si l’on en croit Pierre Moscovici, et qui ont fait davantage de morts que si l’on s’était contenter de laisser les médecins soigner simplement, si l’on en croit l’étude de John Ioannidis (cf. point précédent).

 Pour les sites d’information d’État, pour ne jamais informer les citoyens contribuables qui les financent, des opinions variées des médecins traitementistes, des médecins ayant des doutes sur les essais thérapeutiques de la société Pfizer abusivement qualifiés de « vaccins », de l’étude épidémiologique de John Ioannidis mettant en cause la version de l’État, etc. ?

J’ai aussi proposé à Me Thierry Vallat, qui a publié un article moins repris par les médias, de répondre à ces questions. L’article est publié pour l’instant en l’état, et sera complété par la ou les réponses le cas échéant. N’ayant pas réussi à contacter Me Eolas par le formulaire de contact de son site, j’ai utilisé une adresse de courriel trouvée sur Internet, sans certitude. J’ai contacté Me Vallat par son site. J’ai également contacté Me Di Vizio, qui lui s’occupe du centre du problème : notre santé et celle de nos aînés. Pourquoi ne ferait-il pas une nouvelle vidéo comme il en a le secret pour répondre à ces questions ? Quant à l’identité de Me Eolas, on trouve sur Internet un article l’identifiant à un « Maître Jérôme Cohen », ce qui est un peu facile, Cohen étant sans doute le nom de milliers d’avocats. Sur l’article du Figaro que j’ai repris en vignette de cet article, franchement, je trouve qu’il ressemble comme deux gouttes d’eau à Me Thierry Vallat… Pas étonnant que ni l’un ni l’autre ne m’aient répondu.

Lionel Labosse

 La vidéo incrustée ci-dessus est une nouvelle entrevue de Francis Lalanne par Nexus TV.

 La pétition initiée par Francis Lalanne est à signer ici. J’ai été le 125e ! La barre des 12 750 a été dépassée le 2 février, mais surtout ne signez pas la pétition sans écrire à vos élus ! En fait elle connaît davantage de succès sur un autre site

 Cet article a été repris par Profession gendarme.

 Le 28 mars 2021, Francis Lalanne fait à nouveau péter un câble aux nazillons du barreau. Quel avocat daignera répondre à ces avocats pétainistes ?

© altersexualite.com


Voir en ligne : Le site de Maître Eolas