Accueil > Covidisme > Interpellation des parlementaires sur la censure de l’entrevue de Jean-Marie (...)

Interpellation des parlementaires sur la censure de l’entrevue de Jean-Marie Bigard pour France-Soir.

mardi 9 mars 2021

Mesdames et messieurs les parlementaires

J’ai eu la chance d’écouter intégralement l’entrevue de 45 minutes donnée par Jean-Marie Bigard au Défi de la vérité de France-Soir, juste avant qu’elle soit brutalement supprimée par Youtube. Elle est à nouveau visible sur le site de France-Soir, mais pour combien de temps, et dans quelles conditions ?

Jean-Marie Bigard y dénonçait entre autres, la DICTATURE.

Cela s’ajoute à la manipulation de la jeunesse par Gabriel Attal, digne successeur de Sibeth Ndiaye comme menteur en chef du macronistan, avec son « Sans filtre » qui a tant choqué les jeunes.

Le « défi » de Macron à la jeunesse est une pure manipulation organisée par les réseaux de la macronie.

Cela s’ajoute à la déraison qui règne dans la dictature sanitaire. Véran tabasse Martine Wonner à l’assemblée le 9 février en martelant qu’il « n’existe pas de traitement contre le covid » et 12 jours plus tard autorise un traitement hors de prix dont la presse qui n’est pas vendue a révélé que cette potion miracle à 2000 € la dose (plus le coût d’au moins 10 jours d’hospitalisation alors qu’on prétend manquer de lits), bénéficie à une famille enfoncée jusqu’au cou dans le fromage de la macronie.

CROYEZ-VOUS QUE CETTE DICTATURE OÙ L’ON CENSURE TOUS CEUX QUI NE LÈCHENT PAS LE CUL À LA MACRONIE COMME LE DIT BIGARD DANS CETTE ENTREVUE, VA DURER LONGTEMPS ?

Donc chers parlementaires, permettez à un simple citoyen de vous suggérer trois solutions :
1. Vous souscrivez à la proposition de Francis Lalanne d’entamer une procédure de destitution de Macron
2. Pour les députés, vous souscrivez à la proposition de Martine Wonner d’une motion de censure contre le gouvernement Castex
3. Vous convainquez les députés qui n’ont pas encore quitté LREM de suivre ceux qui ont quitté ce Tyranic avant qu’il ne coule, ou de démissionner.

Je vous donne un scoop révélé dans cette émission : Francis Lalanne et Jean-Marie Bigard se sont rencontrés, et envisagent de réaliser une action commune. Francis Lalanne et Jean-Marie Bigard, faut-il le rappeler, étaient parmi les seuls artistes à soutenir les gilets jaunes sur les ronds-points, et pas sur les plateaux télé. Ils l’ont d’ailleurs déjà fait le 21 février car leur avocat commun, Me Emmanuel Ludot, a déposé une requête au Conseil d’État pour la réouverture des salles de spectacles.

La Macronie va-t-elle faire emprisonner ces dissidents ? Ce serait une bonne idée pour remobiliser ce peuple endormi, comme le suggère la chanteuse Ingrid Courrèges qui a relevé avec courage le défi des 10 millions de vues de Macron.

La commissaire politique du Macronistan Bachelot va-t-elle faire interdire France-Soir, coupable d’avoir révélé en premier le complot international du « Lancetgate » auquel ont prêté la main Véran et ses conseillers secondés par toute le presse d’État, complot visant à discréditer et interdire des médicaments peu coûteux au profit du Remdesivir ou de la nouvelle danseuse de Macron, le Bambalaba ?

Chers parlementaires, c’est à vous de décider si vous pourrez encore vous regarder dans une glace dans six mois, dans un an, soit à soutenir cette tyrannie, soit à ne rien faire pour y mettre fin. Et un dernier conseil : cessez de regarder, d’écouter et de lire la presse d’État, mais faites un petit tour sur les médias qui maintiennent l’esprit des Lumières comme le chante Ingrid Courrèges.

Cordialement

Citoyen Lionel Labosse

 Cette lettre a été reprise par Profession gendarme.

© altersexualite.com


Voir en ligne : Entrevue de Jean-Marie Bigard pour France-Soir